Reportage chez SUM - Saint Nicolas d’Aliermont (76)

Reportage chez SUM - Saint Nicolas d’Aliermont (76)

Octobre 2018

La société SUM, Société d’Usinage des Métaux, située dans la région de Dieppe en Haute Normandie, a choisi d’investir dans une machine BySprint 3015 Fiber 4000 W équipée d’un automatisme de chargement ByTrans Extended et d’un magasin ByTower.

Dany Dumont, Directeur Général de l’entreprise, nous fait part de son expérience après 4 mois d’exploitation de la machine.  Voir le témoignage en vidéo :

« Nous nous posons aujourd’hui la question : pourquoi n’avons nous pas investi dans le laser fibre avant ! »

« À travers cet investissement, Bystronic nous accompagne dans le développement de notre chiffre d’affaires et nous ouvre de nouvelles perspectives. »

SUM Industrie

Pouvez-vous nous présenter SUM, votre entreprise ?

SUM

SUM industrie est une entreprise familiale, créée en 1956 par mon grand-père, Marcel Dumont, reprise ensuite par mon père, Michel Dumont. Je suis arrivé à la direction de la société, il y a 11 ans. Nos locaux se trouvent à quelques kilomètres de Dieppe, plus précisément à Saint Nicolas d’Aliermont (Seine Maritime – 76). 

P3

Notre activité s’articule autour de la tôlerie mécano-soudure et de la tôlerie fine. Nous travaillons dans le domaine du ferroviaire pour lequel, par exemple, nous fabriquons des ossatures d’assise pour le train (TGV Atlantique, RATP, Métro de Paris). Pour des architectes, nous créons des plafonds métalliques, majoritairement en région parisienne ou sur Paris.

Nous travaillons également pour l’industrie de la serrurerie, l’automobile et l’agriculture.

SUM, aujourd’hui, c’est un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros réalisé avec 52 personnes. Nous sommes certifiés ISO 9001 et EN 15085 qui est une norme de soudure indispensable pour travailler dans l’industrie ferroviaire en France.

Pourquoi votre choix s’est-il porté sur la BySprint 3015  Fiber 4000 W ?

Nous avons effectué un déplacement chez Bystronic en Suisse où nous avons pu réaliser, sur une journée complète, les essais de découpe de nos pièces avec un résultat à la hauteur de nos attentes. Nous avions à notre cahier des charges un point particulier sur la découpe aluminium en 4 mm sans bavure. Sur ce point, Bystronic a répondu positivement dès la première fois avec des essais particulièrement concluants.

P5

Le changeur de buses à barillet, véritable innovation de chez Bystronic, a également été un argument. Il permet de travailler différentes matières avec un capacitaire significatif que l’on ne rencontre pas ailleurs.

P6

Le laser Bystronic ainsi que la tour ont donc été livrés fin novembre 2017 et, après 2 mois d’installation, nous avons pu couper nos premières pièces à partir du 1er mars 2018. 

Vous avez également choisi d’investir dans un ByTrans Extended et un magasin ByTower ?

Oui, car là réside vraiment la révolution Bystronic. Nous cherchions à éradiquer les temps d’arrêt au niveau de la coupe laser liés au changement de matière, c’est-à-dire être capable de décharger et recharger sans arrêt machine. Après étude, notre choix s’est porté sur la tour Bystronic qui, selon mon avis, est la tour la plus flexible présente sur le marché.

Aujourd’hui, nous avons atteint un taux de productivité sur cette machine de l’ordre de 85% ce qui est plus que significatif pour une entreprise telle que la nôtre.

P7

Un petit retour d’expérience sur ces 4 mois d’exploitation ?

P8

Après 4 mois d’exploitation, les retours sont extrêmement positifs. L’un des points forts du laser Bystronic Fibre par rapport au laser CO2 précédent est un coût d’exploitation machine bien moindre avec la réduction de la consommation de gaz ainsi que de la consommation électrique puisque nos dernières factures EDF ont été quasiment divisées par deux. La question que nous nous posons aujourd’hui est : pourquoi nous n’avons pas investi dans le laser fibre avant ! 

Vous semblez vraiment satisfait de cet investissement !

Pour être très clair, l’investissement dans le laser Bystronic ne nous coûte rien grâce à toutes les économies des charges annexes au laser : consommables, maintenance, gaz, électricité, main d’œuvre... Sur ce dernier point, grâce à cette machine et à sa tour, nous avons pu supprimer les astreintes week-end puisque la production réalisée auparavant sur 3/8, 7 jours sur 7, est réalisée aujourd’hui en 5 jours sur 2/8 avec opérateur et 1/8 sans opérateur.

P9

À travers cet investissement, Bystronic nous accompagne vraiment dans le développement de notre chiffre d’affaires et nous ouvre de nouvelles perspectives.

Ainsi, nous avons pu nous positionner sur de nouveaux marchés. Nous sommes, par exemple, capables de découper des pièces en laiton, très utilisées en serrurerie, que nous ne pouvions pas découper avec notre laser CO2. La vitesse de découpe nous permet aussi d’attaquer des marchés très concurrentiels. Nous pouvons proposer des prix avantageux à nos clients sur des découpes grands contours et faibles épaisseurs grâce à une vitesse de découpe de 35 mètres/minute alors que, précédemment, nous étions à 10 mètres/minute. Le gain pour le client est significatif et, bien sûr, significatif également pour SUM.

Cette réactivité est primordiale pour une entreprise telle que la nôtre. Nous avons des marchés où nos clients ont des délais extrêmement courts. Nous avons donc besoin de machines compétitives et réactives.

Les changements sont donc nombreux pour votre entreprise...

P10
P11

En effet, et voici un autre exemple pour illustrer mes propos. Auparavant, nous étions sous-capacitaires et devions utiliser la sous-traitance pour la découpe laser, de l’ordre, tout de même de 120 000 euros par an. Aujourd’hui, cette sous-traitance a été complètement supprimée. Le gain de l’investissement du laser apparaît donc extrêmement significatif.  Nous nous en apercevons largement au bout de 4 mois.

Qu’en est-il de la sécurité pour les opérateurs autour du Laser Fibre Bystronic ?

Aujourd’hui, la machine est entièrement « cartérisée ». L’intérêt de cette « cartérisation » est multiple dans un atelier. Premièrement, il s’agit de protéger l’opérateur, deuxièmement, le niveau sonore est moindre grâce à la « cartérisation » de tout le système d’aspiration. Aujourd’hui, nous avons des ateliers de plus en plus silencieux. Nous rentrons ainsi dans le cadre du CHSCT et de la protection du salarié.

Cette « cartérisation » de la machine est un point fort de Bystronic qui, en effet, propose des carters démontables avec des clés « quart de tour ». Nous avons ainsi une accessibilité et une simplicité lors des nettoyages obligatoires de la machine qui sont assez remarquables

P12

Les cookies sont nécessaires pour pouvoir faire pleinement usage du site Web du groupe Bystronic. Certains de ces cookies exigent que vous donniez expressément votre accord. Veuillez autoriser l'utilisation de cookies pour pouvoir bénéficier de toutes les fonctionnalités du site Web. Pour obtenir des informations détaillées sur le type, l'utilisation ou la finalité des cookies ainsi que leur date d'expiration, cliquez sur "Plus d'informations".

Ce site Web utilise des cookies. Pourquoi?
"Cliquez ici" pour en savoir plus..